Do what you can’t – le nouveau deal de la génération Z


by

« Do what you can’t », Casey Neistat un des vlogueur si ce n’est le vlogueur ne plus influent au monde a récemment sorti une vidéo pour analyser cette génération Z, ces milleniums, appelez-les comme vous voulez, bref la génération internet. Cet homme a tellement de talent qu’en moins de 4 mns il vous livre un discours à la fois juste et vrai sur cette fameuse génération et société qui a déjà émergé.

 

having limits it’s obsoleted

Tout comme l’affiche l’incubateur The Family « Anyone can become an entrepreneur » et bien aujourd’hui « Anyone can become an creator ». Autant je suis d’accord que la TV peut nuire à la créativité, pour ce qui est d’internet, force est de constaté que ce ne peut pas être le cas !

Grâce aux outils de PAO (programmes assistés par ordinateur) tels que photoshophe, indesign etc…. et à un UX de plus en plus intuitif, n’importe qui ou presque peut arriver à faire des merveilles à condition qu’il ait quelque chose à raconter.

Prenez par exemple l’agence « cougar » : http://agencecougar.com

 

 

Cette agence de communication a été créée par des youtubeurs, qui ont à peine la 20ène. Mais propose du contenu de qualité et attractif si on se base sur celui que créé chacun de ces youtubeurs.

Comment l’éducation peut-elle donc s’adapter ?

De mon point de vue, si la technique devient de moins en moins une barrière, le développement personnel lui prend tout son sens.

Il faut qu’un jeune soit capable d’identifier ses talents et par dessus tout se qu’il aime faire !

Stay foolish stay hungry – Steve Jobs

De ce principe l’école doit servir de cadre. Il sait comment le faire, très bien mais sait-il comment bien le faire ? Car oui il faut admettre que c’est rarement en regardant des tutos photoshop sur youtube qu’on devient Directeur Artistique.

Le concept du learning by doing intervient alors. L’étudiant peut ainsi être accompagné et tester, tenter, essayer des projets sans le risque de se retrouver surendetté…comme cela pourrait être le cas en entreprise. Et ainsi il apprend à oser.

Où tout cela peut-il nous mener

La première chose qui n’est pas évoqué dans la vidéo de Casey Neistat, et le principe de « terre plate » aujourd’hui la différence culturelle n’est plus une question « géographique » mais une question « générationnelle ».

Une sorte d’économie/culture souterraine pourrait émerger, sans que des générations plus ancienne n’y ait pris garde. Et qu’elle soit drôlement étonnée d’apprendre pendant une élection ou autre, qu’un grand mouvement populaire se développe mais caché de tous, puisque uniquement visible sur internet sur des réseaux où cette même génération ne va pas…

 

Si vous avez la vingtaine il vous suffit de demander à vos parents si ils connaissent Casey Neistat, je suis sûr que non, et pourtant cet homme est un des plus grand influencer du net.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *